12 juillet 2019 – Prime de Vacances SOPRA STERIA I2S : La direction reconnaît par écrit son erreur


Les salariés I2S ont constaté sur leur paie de juin 2019 une prime de vacances de 330 Euros versus une prime de vacances de 478 Euros versée en juin 2018.
Le scandale éclate !
Pour 1842 salariés, ceci représente 272.616 Euros en delta sur les primes de vacances et 10 fois plus soit 2.726.160 Euros en delta sur les indemnités de congés payés rien que pour I2S !

En effet, la prime de vacances est une enveloppe répartie entre les salariés. Cette enveloppe est égale à 1/10e des indemnités de congés payés versées. Comment peut-elle baisser ainsi ?
De même, les salariés de SOPRA STERIA Group ont constaté sur leur paie de juin 2019 une prime de vacances de 477 Euros versus une prime de vacances de 518 Euros versée en juin 2018.
Ainsi, pour le syndicat AVENIR, les salariés constatent les effets du changement opéré par l’employeur, sans Information \ Consultation du CE, de la formule de calcul de l’indemnité des congés payés en défaveur des salariés.
Les élus AVENIR ont mis l’employeur devant ses responsabilités en réunion des délégués du personnel le 11 juillet 2019 en lui demandant de s’expliquer face à ce scandale.

Dès le lendemain, l’employeur admettait par écrit son erreur auprès de tous les salariés de SOPRA STERIA I2S (Voir ci-après) :

De : _I2S DRH Infrastructure Security Services <DRH.Infrastructure.S@soprasteria.com>
Envoyé : vendredi 12 juillet 2019 09:10
À : #COMPANY 370 sopra steria i2s-emp
Cc : DILLENSCHNEIDER Arnaud; SOUCHU Jean Marie; TARLIER Jean-Charles
Objet : Info RH – Prime de vacances 2019 

Bonjour, Une erreur est intervenue dans le calcul de la prime vacances versée sur la paie du mois de juin 2019. Le montant de la prime qui aurait dû être versée s’élève à 472,71 €

Pour les salariés présents en juin 2019 mais ne comptant pas douze mois de présence, un calcul au prorata est réalisé sans que le montant de la prime ne puisse être inférieure à 90,66 €. Une régularisation de cette prime sera effectuée sur la paie du mois de juillet 2019 pour compléter le montant versé au mois de juin. Nous vous prions de bien vouloir excuser cette regrettable erreur.  

Bien cordialement, 

La Direction des Ressources Humaines I2S

Le Scandale éclate : Baisse injustifiée de la prime de vacances à SOPRA STERIA I2S

Elections professionnelles 2019 à AXWAY, SOPRA STERIA GROUP, I2S, BEAMAP, SBS, SOPRA HR … AVENIR c’est pour Vous

Face aux licenciements et à l’injustice – faites-vous assister par un représentant du personnel du syndicat AVENIR sopra steria :

Trois salariés ont été licenciés après des années de bons et de loyaux services (respectivement 27 ans, 15 ans et 10 ans d’ancienneté), du jour au lendemain, sans raison valable, alors qu’ils n’ont jamais eu d’avertissement préalable et qu’ils sont appréciés par leurs collègues et le client :

  • Lors de l’entretien préalable, la direction a inventé des faits qui ne correspondent pas aux propos de la salariée communiquées plus tard par écrit … Tout était justifié pour motiver un licenciement déjà acté !
  • La direction a prétendu que la situation était grave mais elle n’a pas diligenté l’enquête pourtant obligatoire … Etait-elle trop timide pour réaliser une enquête avec le CHSCT ?
  • Devant le Conseil des prud’hommes, elle a avoué que son dossier d’accusation est vide et elle a été condamnée pour licenciement sans cause réelle et sérieuse … Est-ce par acquis de conscience ou en raison des preuves récoltées par notre délégué du personnel ?

=> Grâce au délégué du personnel AVENIR, les responsabilités ont pu être révélées par les preuves récoltées. Le Conseil des Prud’hommes va bientôt prononcer les 2 autres jugements avec indemnisation à la hauteur des infractions et des préjudices … Ce n’est pas étonnant qu’une transaction sera négociée post-jugements pour empêcher la révélation au public des faits !

Bonne fête du travail : Prime de surintéressement obtenue car méritée et … exigée par AVENIR !

Nous avançons pour les salariés suite aux actions et mobilisation pour rétablir l’équilibre dans l’entreprise et pour obtenir vos droits.

Le syndicat AVENIR a exigé un intéressement en 2019 équivalent à celui versé en 2018 en fonction des excellents résultats en France. Il a alerté la direction du risque de mise en péril de l’entreprise si les salariés étaient privés de leur droit. La direction a entendu la raison en appliquant l’accord d’intéressement signé par le Syndicat AVENIR puis en décidant fin avril un surintéressement par salarié de 350 Euros ce qui donne un total d’intéressement de 700 Euros qui s’ajoutent à l’enveloppe distribuée pour la Prime «Macron».

C’est votre droit, vous l’avez mérité et il a été obtenu parce qu’il a été exigé. Vous pouvez compter sur AVENIR pour poursuivre.

En parallèle, le syndicat AVENIR a signé l’accord travail en équipe et travail de nuit pour améliorer la situation des salariés et soutenir le développement de SOPRA STERIA I2S après avoir obtenu l’indemnisation des horaires décalés et des déplacements de nuit.

Avec cet accord les salariés d’I2s percevront :

Une Prime d’équipe + une prime de panier ou un ticket restaurant :

  • Avant 7h : 11€ en Prime de travail en équipe + 6,60€ en prime de panier
  • De 7h à 8h:  7€ + 6,60€
  • De 8h à 19h30 : 5,50€ + si pause repas <= 45min : 6,60€, si => 45mn ticket restaurant
  • De 19h30 et 21h: 7€ + 6,60€
  • Au-delà de 21h : 11€ + 6,60€
  • Ces primes à minima permettront aux salariés si leur pause déjeuner est inférieure ou égale à 45mn de bénéficier de 266€ de primes cumulées (plage exclusive entre 8h-19h30).

Et une Prise en charge des frais de déplacement : Avant 8h et après 19h30 les salariés pourront demander à utiliser leur véhicule personnel et à bénéficier du remboursement des indemnités kilométriques.

14 mars 2019 : Alerte pour le conseil d’administration SOPRA STERIA

230 travailleurs précaires à Roanne à requalifier en CDI ? Qui met l’entreprise en péril ? Pourquoi l’Inspecteur du travail n’a pas été écouté ? Pourquoi léser 230 travailleurs au SMIC ? Combien de travailleurs lésés depuis 2015 ? Où est le Conseil d’administration ?

SOPRA STERIA : Défaillance managériale = Entreprise en péril !
#mobilisation #soprasteria
Le syndicat AVENIR dénonce les erreurs de management !

AVENIR sopra steria‏ @avenir_sopra

Le syndicat AVENIR sopra steria l’a indiqué au président et au directeur général : il faut agir sans tarder !

Le bilan des dérapages constatés depuis le 1er janvier 2015 à ce jour ne permet plus au syndicat AVENIR sopra steria de donner plus de temps à la direction.

Le syndicat AVENIR sopra steria alerte le Conseil d’Administration SOPRA STERIA GROUP : sur chaque sujet social, la direction n’effectue pas les actions nécessaires à la sécurisation de l’entreprise, des emplois et des finances.

Le syndicat AVENIR sopra steria a déjà rappelé à la direction le mois dernier qu’il demande, sans résultat, depuis une année qu’elle remet au Comité d’Entreprise le processus de pilotage, de contrôle et de suivi du Crédit Impôt Recherche pour éviter les déboires. L’entreprise a des produits reconnus sur le marché et se doit de protéger son activité avec la vigilance correspondante. Pourquoi le syndicat a été mis en cause au Conseil d’Administration sur le sujet ? Quand le sage montre la Lune, le Conseil d’Administration doit étudier objectivement et traiter le sujet et non pas mettre en cause le syndicat et son représentant légal.

Ce jour le syndicat AVENIR sopra steria révèle un exemple de risque majeur pour l’entreprise après une multitude d’alerte de la direction qui a pratiqué le déni !

25 février 2019 – Communiqué de Presse du Syndicat AVENIR sopra steria

SOPRA STERIA : Résultats annuels 2018 – Défaillance managériale = Entreprise en péril !
#mobilisation #soprasteria
Le syndicat AVENIR dénonce les erreurs de management !

AVENIR sopra steria‏ @avenir_sopra

Le syndicat AVENIR sopra steria, syndicat représentatif au sein de la société SOPRA STERIA GROUP, de l’UES SOPRA STERIA et du Groupe SOPRA STERIA, a notifié à la direction le démarrage d’une action sociale le 14 février 2019.

Le syndicat AVENIR sopra steria considère que l’entreprise sera en péril par défaut de prise en compte des attentes des salariés.

En effet :

  • Le mécontentement actuel des salariés se manifeste par un Turn Over important qui plombe le Business et la réalisation de grands projets et d’importants engagements clients. Même à SOPRA STERIA GROUP, des clients sont mécontents des retards et des dépassements pour des projets importants. L’entreprise reconnaît les difficultés dans son communiqué du 22/02/2019 :

Extrait du communiqué de Sopra Steria du 22/02/2019 :

L’année 2018 a été une année d’avancées majeures dans la construction du modèle, d’investissements dans l’innovation et d’acquisitions clés. Des difficultés de production ont impacté les résultats. Elles indiquent que les transformations engagées dans le Groupe doivent à la fois s’accélérer et bénéficier d’une gouvernance interne renforcée. Les décisions nécessaires ont été prises et sont mises en œuvre. L’exécution de la stratégie moyen terme en sera renforcée.

  • Le mécontentement des actionnaires se manifeste par le passage de l’action de 187 Euros à environ 107 Euros vendredi 22 février 2018
  • La contradiction entre le discours officiel de l’entreprise et les constats du syndicat AVENIR sopra steria :

SOPRA STERIA : salariés mécontents = entreprise en péril

SOPRA STERIA : Salariés mécontents = déception sociale = Entreprise en péril !

La Déception Sociale : Entreprise en péril ?

#mobilisation #soprasteria 

AVENIR sopra steria‏ @avenir_sopra

Le syndicat AVENIR a suffisamment alerté la direction depuis la fusion SOPRA STERIA concernant l’importance des engagements sociaux pris par l’entreprise et annoncés au CCE à l’époque mais qui n’ont pas été respectés.

L’entreprise affirmait être indépendante avec une stratégie dans la durée et indépendante des variations du marché (La Bourse) mais aussi des pressions des clients dans ses décisions stratégiques.

Malheureusement, nous avons constaté depuis que c’est le scenario le moins favorable parmi ceux décrits par l’expertise comptable sur la fusion qui se déroule. Les managers ex-steria y compris ceux connus pour leurs compétences sur les projets d’envergure ont été sortis avec parfois des condamnations prud’homales exemplaires lorsque la rupture n’a pas été finalisée à l’amiable (transaction, rupture conventionnelle …).

Il s’en sort que l’entreprise, qui a augmenté de taille (passage de 16000 à 45000 salariés dans le monde), a perdu des ressources expérimentées nécessaires à ses défis concurrentiels. Elle subit actuellement un TURN OVER trop important ce qui met en péril les projets de développement.


En tout cas, il a suffi que l’entreprise annonce un profit Warning sur les résultats (annoncés vers 7,5% au lieu des 8,6% espérés début 2018) pour que la direction accentue la pression sociale en France alors que l’entité France a des résultats au-delà des attentes et fonctionne à fond.

14 février 2019 : Le syndicat AVENIR sopra steria ouvre un échange public avec les salariés sur la situation de l’UES SOPRA STERIA : #mobilisation #soprasteria

Le CE face à une grave situation © Syndicat AVENIR AVENIR sopra steria‏

@avenir_sopra

 RDV au siège SOPRA STERIA Kléber-Presbourg le 14 février 2019 #mobilisation#soprasteria

Le prix de l’action divisé par 2,Le TURN-OVER a atteint son plus haut historique,

Le syndicat AVENIR sopra steria doit révéler les réelles difficultés comme il l’a fait pour STERIA en 2013.
Pour les élus AVENIR, la direction doit des comptes aux salariés.
Courrier officiel du Syndicat AVENIR sopra steria au Directeur général du 12 février 2019

Objet : Présence du syndicat AVENIR à KLEBER (Paris KLEBER PRESBOURG ) – Jeudi 14/02/2019 et demande de réunion avec le DG ou son représentant

Importance : Haute

Monsieur le Directeur Général,

Le syndicat AVENIR sopra steria organise une rencontre entre les représentants \ adhérents du syndicat et la direction (vous-même ou votre représentant délégué à cet effet) pour échanger sur les problématiques actuelles (voir fichiers joints mais également tous nos précédents tracts transmis) et le non-respect des droits syndicaux (ex : refus de nous affecter le local syndical à Presbourg, rétention de salaires et non-respect des NAO sur les salaires variables, problématiques de changement des calcul de l’indemnité de CP et de la prime de vacances …).

19 novembre 2018 : Voter NON au Référendum SOPRA BANKING SOFTWARE ( SBS) sur l’accord Temps de Travail

Voter NON au Référendum pour un accord mis à jour :

  • Obtenir 12 JRTT par salarié
  • Obtenir la reconnaissance et le paiement des HS
  • Indemniser les horaires décalés qui ne doivent pas s’imposer
  • Réduire la plage du midi pour réduire l’amplitude journalière

… et permettre le télétravail jusqu’à 3 jours par semaine !

Le syndicat AVENIR est le syndicat 100% indépendant de la direction qui agit avec succès depuis 2006 dans l’intérêt des salariés des filiales de SOPRA STERIA. En dernier lieu :

  • En octobre 2018, après 2 ans de travail, l’expert-comptable a prouvé que l’entreprise minore le calcul de la prime de vacances des salariés. Plusieurs millions d’Euros sont réclamés !
  • En juillet 2018, le Tribunal de Grande Instance de PARIS a condamné l’entreprise dans la procédure engagée par le syndicat AVENIR qui poursuit en appel l’obtention de droits collectifs concernant les salaires et les points « retraite », la cotisation prévoyance, les frais de mission, le surtemps de trajet …

 

Le syndicat AVENIR commente ci-après les principaux points du document « synthèse de l’accord » établi par la direction :

1.        Quel est mon temps de travail ? Ai-je droit à des JRTT/JRS ?

L’accord prévoit plusieurs durées du travail applicables en fonction de la classification :

Le syndicat AVENIR dénonce l’accord Temps de Travail : Pourquoi ?

Le syndicat AVENIR dénonce l’accord Temps de Travail : Pourquoi ?

Analysons ensemble le principal du document de synthèse de la direction :

Quel est mon temps de travail ? Ai-je droit à des JRTT/JRS ?

L’accord prévoit plusieurs durées du travail applicables en fonction de la classification :

  • Salarié en heures : 36h50 et 11 JRTT (5 JRTT Salarié et 6 JRTT Hiérarchie): tous les salariés non cadres, assimilés cadres, ou cadres de la classification I1.1 à I2.3 inclus (sauf ingénieur commercial I2.3) ; La direction ne respecte pas le calcul exacte sans majoration qui donne 11,42 Jours. Avec 6 JRTT hiérarchie ce n’est pas loyal. Le minimum est de 12 jours RTT dont 9 JRTT salarié.
  • Forfait annuel en jours : 217 jours travaillés et au moins 7 JRS (jours de repos supplémentaires) : tous les salariés cadres à partir de la classification I3.1 (et ingénieur commercial à partir de I2.3). La direction ne respecte pas le critère d’éligibilité SYNTEC pour les I2.3 qui est un salaire supérieur à 2 fois le PMSS. Pas de contrôle de dépassement dangereux des horaires, de sauvegarde et de protection de la vie privée ni de paiement des heures supplémentaires en cas de dépassement du fait de l’entreprise.
  • Durée du travail prévue par le contrat de travail pour les « groupes fermés » M1 et M2 (issus de la société Steria) :
    • M1 : 35 heures. La direction n’accepte pas en réalité de reconnaitre et de payer les heures supplémentaires réalisées et légitimes. Même pour les cas flagrants.
    • M2 : 35 heures, forfait de rémunération de 10% d’heures supplémentaires, 7 à 9 JRTT en fonction de l’ancienneté. La direction n’applique pas un horaire 35H pour ces salariés et refuse de leur reconnaître leurs heures supplémentaires soit car elle considère qu’ils sont dans le forfait de 38h30 par semaine soit car elle ne veut pas reconnaître les heures réalisées pour les besoins des projets. La direction ne respecte pas le critère conventionnel d’éligibilité à la modalité M2 qui est un salaire supérieur au PMSS qui est de 3311 Euros.

15 Septembre 2018

Temps de travail : la direction osera-t-elle un référendum ?

Obtenir un accord temps de travail dans l’entreprise est un objectif important pour la direction et pour les salariés :

  • La direction veut maintenir une production optimale…
  • Les salariés veulent un minimum de reconnaissance des heures supplémentaires…