25 février 2019 – Communiqué de Presse du Syndicat AVENIR sopra steria

SOPRA STERIA : Résultats annuels 2018 – Défaillance managériale = Entreprise en péril !
#mobilisation #soprasteria
Le syndicat AVENIR dénonce les erreurs de management !

AVENIR sopra steria‏ @avenir_sopra

 

Le syndicat AVENIR sopra steria, syndicat représentatif au sein de la société SOPRA STERIA GROUP, de l’UES SOPRA STERIA et du Groupe SOPRA STERIA, a notifié à la direction le démarrage d’une action sociale le 14 février 2019.

Le syndicat AVENIR sopra steria considère que l’entreprise sera en péril par défaut de prise en compte des attentes des salariés.

En effet :

  • Le mécontentement actuel des salariés se manifeste par un Turn Over important qui plombe le Business et la réalisation de grands projets et d’importants engagements clients. Même à SOPRA STERIA GROUP, des clients sont mécontents des retards et des dépassements pour des projets importants. L’entreprise reconnaît les difficultés dans son communiqué du 22/02/2019 :

Extrait du communiqué de Sopra Steria du 22/02/2019 :

L’année 2018 a été une année d’avancées majeures dans la construction du modèle, d’investissements dans l’innovation et d’acquisitions clés. Des difficultés de production ont impacté les résultats. Elles indiquent que les transformations engagées dans le Groupe doivent à la fois s’accélérer et bénéficier d’une gouvernance interne renforcée. Les décisions nécessaires ont été prises et sont mises en œuvre. L’exécution de la stratégie moyen terme en sera renforcée.

  • Le mécontentement des actionnaires se manifeste par le passage de l’action de 187 Euros à environ 107 Euros vendredi 22 février 2018
  • La contradiction entre le discours officiel de l’entreprise et les constats du syndicat AVENIR sopra steria :

 

Sur les projets End to end, le syndicat n’a pas constaté la consolidation des expériences et des ressources pour aboutir à une industrialisation dans ce domaine ni en opérations d’envergure ou d’importance stratégique ni en chiffre d’affaires.

Au niveau Social, le budget formation n’a pas été respecté et le mangement continue sa gestion sans tenir compte suffisamment des intérêts des salariés, l’évolution du Turn over est sans appel.

Au niveau de ses engagements pour l’environnement, l’entreprise refuse de prendre en compte les trajets professionnels dans son étude d’impact et ses préconisations d’optimisation.

 

L’indifférence de la direction n’est pas acceptable pour le syndicat AVENIR sopra steria qui n’obtient pas de réponses tangibles concernant :

  • le traitement des cotisations retraite collectées par l’AGIRC pour certains salariés ETAM 3.2 et 3.3 (convention Syntec)
  • la correction du système de paie concernant le calcul de l’indemnité de Congés payés (expert-comptable SEXTANT) et de la prime de vacances (expert-comptable TRINOME)
  • le décompte raisonnable des heures supplémentaires effectuées et leur paiement
  • le traitement des problématiques collectives dans l’entreprise suite à la multiplication des jugements sur la discrimination, les licenciements abusifs …
  • le respect des salaires variables et des primes sur objectifs
  • le respect des règles du Crédit Impôt Recherche à travers une procédure fiable présentée au CE comprenant un contrôle sérieux.
  • le traitement des problématiques RPS qui ont fait l’objet de procès-verbaux de l’Inspecteur du Travail et qui ont été communiqués au Parquet du Tribunal de Grande Instance de NANTERRE. Ces difficultés continuent à faire souffrir des victimes dans l’entreprise. Même la mise en demeure du Direccte et le Procès-Verbal concernant les Risques Psychosociaux n’ont pas convaincu la direction à agir.

Le syndicat AVENIR sopra steria a demandé à l’avocat de prendre attache auprès du parquet du TGI de NANTERRE pour trouver un aboutissement à ces procès-verbaux. A défaut de régularisation, le syndicat demandera d’alourdir les sanctions.

 

De même, le syndicat AVENIR sopra steria peut se constituer partie civile dans le cadre de l’assignation devant le tribunal correctionnel de Paris qui a été déjà effectuée par le CE SOPRA STEIA GROUP concernant l’entrave au CE (Dossier Social et Transformation RH). Dans sa communication du 22 février 2019, l’entreprise indique en page 3 qu’il y a eu 30 Millions d’Euros de charges de réorganisation et de restructuration alors que le Comité d’Entreprise SOPRA STERIA n’en a pas été informé et consulté comme l’exige la législation.

Extrait du communiqué du 22/02/2019 :

Le résultat opérationnel a été de 226,6 M€ après prise en compte de -34,2 M€ d’autres produits et charges opérationnels (-25,1 M€ en 2017) comprenant notamment 30,0 M€ de charges de réorganisation et de restructuration.

 

La direction doit respecter les droits collectifs et individuels ainsi que les prérogatives du Comité d’Entreprise. Le syndicat AVENIR sopra steria entend échanger avec les salariés en France sur tous les sujets d’actualité et mener les actions légales dissuasives et\ou judiciaires pour rétablir l’équilibre.